Aujourd’hui je viens avec un article un peu particulier, que je pensais faire bien deux mois plus tôt, mais manifestement les choses se font à petits pas… Je voulais vous parler un peu plus en détails de ma nouvelle orientation professionnelle. Je l’ai rapidement fait sur Instagram, mais sur Instagram les choses se font justement rapidement, et pour les détails c’est plutôt le blog que ça se passe !

J’avais dû l’écrire une fois ou deux sur l’ancien blog, mon métier est professeur de mathématiques. J’ai fait des études de mathématiques par goût et choisi d’être enseignante par vocation. Le cheminement dans mon esprit et dans mon coeur a sûrement été multiple, mais en résumé je dirai qu’un jour, j’ai rencontré la couture…

Comme d’autres, c’est après la naissance de ma fille que cela s’est passé ; je cousais déjà avant, mais pas des vêtements ; ce changement-là s’est avéré particulier pour moi et a ouvert la voie à une passion qui a finalement pris le dessus.

Ce mot de passion, cela me fait un peu bizarre de l’employer ; je ne me suis jamais considérée comme une personne passionnée, je me pose trop de questions avant d’adhérer à quelque chose pour que ce soit le cas. Néanmoins, je suppose qu’un centre d’intérêt qui prend une telle place dans la vie se doit d’être nommée passion !

Entre certaines caractéristiques de mon métier auxquelles j’avais du mal à me faire, et le fait que coudre des vêtements semblait combler un certain nombre de mes besoins et appétences, le cheminement s’est progressivement fait (dans mon esprit et dans notre couple) vers une possible reconversion. Cela aura duré grosso modo le temps de passer de la naissance d’Enfant numéro 2 à la naissance d’Enfant numéro 3, la maternité et les temps de “pause” qu’elle implique étant aussi propices à la réflexion. La réflexion n’étant d’ailleurs pas la seule chose que j’ai eu à faire, puisque cela implique aussi une sorte de deuil de ma première vie professionnelle pour pouvoir me projeter dans la suivante, ainsi qu’arriver à formuler mon projet à voix haute aux personnes de mon entourage.

J’aime à chercher les petits cailloux qui avec le recul semblent indiquer un chemin jusqu’à ce projet. Ce n’est sûrement qu’une vue de l’esprit, mais cela me plaît de laisser ces éléments donner du sens à cette deuxième vie professionnelle.

Ces petits cailloux, ce sont d’abord quelques souvenirs d’enfance autour des travaux de fil et d’aiguille : la broderie à la maternelle – un premier souvenir qui compte beaucoup pour moi ; les petits pochons cousus à la main pour mettre de la lavande ou des billes ; ma maman qui fabriquait des objets en cuir ; la broderie de napperons avec ma tante ou ma grand-mère ; les rouleaux de tissu dans les magasins où nous accompagnions ma mère ; mon commerce d’un jour de bracelets brésiliens ; une jupe cercle rose et noire un peu structurée que j’aimais beaucoup  ; un pantalon à fleurs, d’avant mon passage à l’uniforme “jeans” ; pouvoir choisir le tissu des housse de couette et oreillers que ma mère allait ensuite me coudre, etc.

C’est aussi mes centres d’intérêt du début de ma vie d’adulte, quand j’ai appris seule le tricot, le crochet et le macramé avec les “vieux” livres de nos familles ; quand j’imaginais me fabriquer des vêtements en tricot et crochet, avant de réaliser que je n’en avais pas tellement la patience 🙂 Quand je gardais certains vêtements abîmés parce que j’en aimais la forme, en ayant la vague idée qu’ils devaient être reproductibles, sans pour autant penser à la couture… Il y a aussi les petits cailloux plus discrets que sont mon lieu de vie – chargé d’histoire de fabrication textile et d’impression – et ma famille maternelle – qui tenait un commerce de vêtements.

Ce sont de petites bribes, mais elles m’ont toutes aidées, alors que je ne savais plus trop où j’en étais, à penser que cette envie de reconversion n’était pas née de rien, mais était plutôt le résultat d’un cheminement progressif ! 

Aujourd’hui j’aborde avec réjouissance (et quelques inquiétudes mais après tout, c’est la règle du jeu !) la vie de micro-entrepreneure. Il me reste plein de choses à faire, dont certaines essentielles, mais la boutique est ouverte depuis le mois de février, marquant ainsi le début de cette nouvelle activité.

Nouvelle activité dont je ne vous ai toujours pas clairement dit la teneur ! Je propose dans ma boutique une ligne de vêtements pour petite fille, cousus par mes soins. Il s’agit de petites séries ou pièces uniques, confectionnées en majorité à la commande, dans la taille désirée. Comme je m’adresse ici à beaucoup de couturières, je préciserai qu’une partie de ces vêtements est cousue à partir de patrons qui ne sont pas les miens (mais libres de droit ou sous licence bien sûr). Cela est certainement amené à évoluer au fur et à mesure de mon travail sur le patronnage, mais je dois dire que certains modèles existants m’inspirent beaucoup, et s’invitent régulièrement dans mes projets !

 

Cette nouvelle activité est pleine de promesses : le côté créatif de manière générale, la transformation d’une matière première que j’aime en vêtement, sont bien sûr les éléments initiateurs. Trouver la meilleure association tissu/vêtement aussi. Mais l’idée de travailler seule, d’avoir à gérer tous les aspects de mon entreprise, rendant ainsi mon activité variée, sont également des choses qui me réjouissent. Je sais bien sûr que tous ces aspects ont leurs revers, et que ce ne sera pas facile tous les jours ! Mais j’ai le sentiment de me lancer dans une aventure très intéressante (et un peu effrayante quand même 😉 !), riche en défis à relever…

Atelier-24-suite-III-1024x683.jpg

Le nom de mon entreprise, c’est Atelier 24, comme mon récent changement de blog pouvait le laisser penser (encore une fois, merci à Julien pour ce logo qui me correspond si bien…). Vous êtes donc ici dans le Journal créatif personnel d’Atelier 24 🙂 Il va continuer à exister comme avant, c’est d’une certaine façon mon espace privé pour la couture et tout le reste.

Quant à l’espace public, j’aurai plaisir aussi à ce que vous veniez m’y rendre visite !

Il s’agit :

  • de ma boutique Etsy :   Atelier24Boutique
  • de mon compte Instagram :   @atelier_24_couture
  • de mon compte Facebook :   @atelier24couture
  • et de ma toute récente boutique en ligne personnelle :   atelier24-boutique.com
  • Le site accueille aussi un blog, qui aura un contenu différent de celui-ci, même si je n’exclus pas des recoupements ponctuels. Il m’arrivera d’ailleurs d’indiquer la publication d’un article par là-bas, quand je trouverai qu’il y a lieu de vous en parler…

 Cette boutique en ligne, c’est ce qui a retardé la publication de cet article, puisque je voulais avoir toutes mes adresses actives avant de l’écrire 🙂 et c’était aussi le premier défi puisque j’ai tout fait moi-même (bon, à partir d’un thème !) et qu’en informatique lorsque tu n’as pas la pratique, chaque petite chose prend du temps ! Mais j’ai trouvé cela vraiment intéressant et chaque étape était une petite victoire… 

Le défi suivant sera pour moi d’arriver à proposer quelques pièces pour une collection été, collection qui par ricochet a pris aussi un peu de retard !

Sur ce je me permets timidement de vous inviter à, si mon travail vous plaît, faire connaître ma boutique à vos amis non couturièr(e)s, et vous dit à la semaine prochaine !

Share: