Youhouuu !! – comme dirait Numéro 3 au moment de sauter d’un endroit incongru sur quelque chose d’inadapté…
Donc youhouu !, car là maintenant, tout de suite, en écrivant, j’ai l’illusion complète que je m’occupe fréquemment de mon blog et que je suis régulière (j’écris 5 jours après avoir publié l’article précédent). Illusion parce que ce n’est clairement pas au moment où j’écris les premières lignes que je peux tirer ce type de conclusion, mais plutôt quand j’arriverai au moment d’appuyer sur “Publier”, et que je verrai quel est le nombre de semaines qui aura séparé le début de la fin… L’illusion du moment est que l’article sera publié 15 jours après le précédent, hum, nous verrons !

Je viens aujourd’hui vous présenter une couture faite pour mon grand garçon, il y a aussi de nombreux mois (vers l’automne 2017, semble m’indiquer une recherche archéologique… C’est possible, à ce point là ??? pfff 😉 ). C’est une veste légère du magazine Ottobre.
J’aime bien coudre des vestes pour mon fils. J’avais notamment cousu cette veste en cuir dont j’étais fière et qui lui allait bien. Celle-ci est d’ailleurs maintenant utilisée par ma fille, quand elle veut se donner de l’allure. Je vous montrerai à l ‘occasion sur Instagram ce que cela donne sur elle. Pour celle dont je parle dans l’article d’aujourd’hui, j’ai été un peu plus paresseuse, car elle n’est pas doublée. Mais j’avoue que je manque parfois de motivation face aux pièces longues à coudre. Là où il y a peut-être un peu de paresse, je me raconte que c’est parce que mes créneaux couture sont morcelés et que c’est frustrant sur des pièces complexes…
Ceci dit, j’ai quand même surtout cousu cette veste parce qu’elle est jolie. Je n’achète pas tous les magazines Ottobre et tout n’y est pas à mon goût, mais régulièrement j’y trouve de très belles pièces pour garçon, vestes, chemises, pantalons et t-shirts bien sûr (bien coupés en général, et parfois originaux).(ainsi que plein de pièces pour bébé mais je n’ai plus de bébéééé). Il y a de jolies choses pour fille aussi, mais j’y trouve plus mon compte en garçon.

J’ai laissé mon fils choisir la couleur de sa gabardine, et comme il aime les couleurs vives, il a choisi du rouge. La couleur lui va bien, mais par contre photographier le rouge, je trouve toujours cela un peu difficile. Bref, ce n’est pas le sujet. Je vous la montre et je continue ensuite.









Patron : Veste 39 du Ottobre 1/2016 [porté avec le pantalon 26 du Ottobre 4/2017, présenté ici]
Taille : 146
Matériel : gabardine rouge de chez Pretty Mercerie ;
bord-côte rouge, je ne sais plus ;
zip et boutons, je ne sais plus non plus.
Les surpiqûres sont faites avec du fil extra-fort Amifil de chez Rascol : le magazine recommandait un fil d’une certaine épaisseur et c’est ce fil qui semblait le mieux correspondre.
Modifications : aucune (je crois)

Impressions et avis : j’aime beaucoup l’allure de cette veste. Elle est bien coupée et rend joliment. Par contre je regrette de ne pas l’avoir doublée. Je crois que mon fils s’y sentirait mieux, parce qu’avec ma gabardine assez fine, l’ensemble est assez léger. Au final il l’a un peu portée quand il avait besoin d’une veste légère, et surtout portée avec le sweat à capuche que l’on voit sur certaines photos.
En termes de couture, cela allait plutôt bien (je crois ! encore 🙂 ) mais par contre surpiquer les poches dans les arrondis c’était vraiment difficile. D’habitude pour surpiquer, j’utilise mon pied à ourlet invisible : je plaque mon tissu contre la plaque verticale, je décale l’aiguille de 2 ou 3 crans et je couds. Mais en arrondi, cela marche mal, et à l’oeil, pfff, disons que je manque de pratique… Je pourrai peut-être aussi diminuer la longueur du point… Ou autre chose, je suis preneuse de toute astuce que vous pourriez me suggérer !
J’ai aussi eu un petit raté sur l’oeillet pour le cordon de bas de veste : j’ai placé le premier au mauvais endroit, et du coup je l’ai laissé en place, j’en ai fait un symétrique, et ensuite j’ai rajouté les deux prévus à leurs bons emplacements. On voit donc sur certaines photos que j’ai posé 4 oeillets dont 2 inutiles ! Mais je peux toujours faire croire que c’est un effet de style 🙂

Voilà pour cette veste, j’espère que je vous ai un peu donné envie de la coudre ! Pas de veste pour le fiston prévue au programme ces prochains mois, mais par contre des pantalons, dont un jean déjà coupé depuis le printemps… Mais je procrastine à fond parce qu’en plus des étapes d’un pantalon, j’ai choisi un modèle dont les poches arrières sont découpées en plusieurs morceaux… donc plein de petites étapes… Mais je vais me lancer, bientôt, car derrière Monsieur laisse entendre que ça serait bien de coudre pour lui aussi !
Et de votre côté, avez-vous un projet long ou technique en prévision ? ou même en stock depuis le printemps ?

Bon week-end !

PS : j’ai tenu mon délai – youhouu !
on verra pour l’article suivant, mais je suis bien motivée 🙂

Share: