Je crois qu’il va falloir que je m’accepte comme je suis, à savoir, EN RETARD… Cela est souvent dû au fait que j’essaye de faire rentrer trop de choses dans des créneaux horaires inadaptés… et cela mène d’une part à arriver à l’école en courant (“Salut Rachel !” me disent souvent certaines mamans qui partent déjà dans l’autre sens !), d’autre part à la publication d’articles avec 18 mois de retard, et/ou hors saison 😁. En l’occurrence ce petit article va vous parler de maillots de bain, dont certains cousus l’été 2018 (ponctualité, ponctualité).
A noter que je sais bien qu’on fait bien comme on peut sur un blog, et qu’après tout on peut être décalée sans que cela ne prête à conséquence. Mais en vrai c’est un peu désagréable, car il est plus difficile d’être pertinente ou précise quand les choses commencent à dater. Je pourrai aussi tout simplement zapper les créations trop anciennes, pour éviter ce désagrément, mais… je n’en ai pas envie 😉.

Alors allons-y. Parlons maillots de bain, soleil et sable tiède (oui tiède, nos plages de vacances ne sont pas souvent dans le sud !)(ouh la menteuse, elle était en Corse cet été 😇 ). Parlons aussi de Spoonflower, cet antre de perdition parmi des motifs en tout genre. Je voulais à l’époque (enfin JE CROIS que je voulais, comme je disais, retard donc imprécision, tout ça tout ça), je voulais tester la qualité de leurs tissus et de l’impression. J’avais commandé du tissu de maillots de bain, et du jersey de coton. J’avais laissé ma fille choisir 2 motifs parmi quelques uns que je lui avait proposé, afin de garantir -ou presque- le succès de l’entreprise. On peut partager un yard de tissu en 2 verticalement pour y mettre deux motifs, ce qui est financièrement intéressant et qui fonctionne tant que la taille de l’enfant n’est pas trop grande.
J’ai choisi d’utiliser le patron Thalassa de Petits D’om, qui corrrespondait bien à ce que ma fille aime maintenant et avec lequel je pouvais faire aussi bien du deux-pièces que du une-pièce. J’ai donc cousu un de chaque.





Patron : Thalassa de Petits D’om
Taille : 6 ans (en 2018)
Tissu : Lycra Spoonflower selon des motifs de Crystal Walen pour le 2 pièces et de Grace Andersson pour le une-pièce.

Je n’ai pas souvent cousu de maillot de bain. A vrai dire j’en avait déjà cousu deux en lycra, pour ma fille, et à la machine à coudre à l’époque (ici et ici). Cette fois, j’avais utilisé la surjeteuse et la recouvreuse, mais malgré tout il y a un coup de main à prendre. C‘est compliqué de gérer correctement l’étirement et les réglages des machines. Les maillots que j’ai cousus cet été-là (dont le mien que je vous présenterai à l’occasion avec encore plus de RETARD), ont des coutures irrégulières qui ne me satisfont pas. Ceci dit, ma demoiselle qui en général ne mâche pas ses mots 🙄🙄🙄, me rétorque à chaque fois que je dis cela, qu’ils sont “très bien tes maillots maman, je ne vois pas pourquoi tu dis ça”. Merci mon amour. Mais, dans le doute, je souhaite m’entraîner un peu quand même (ou beaucoup). Enfin, dès que j’aurai rétabli la confiance entre ma recouvreuse et moi, parce que pour l’instant on se renvoie la responsabilité elle et moi de qui est responsable de nos ratés (et en vrai j’espère que c’est moi, c’est plus facile et moins cher à corriger).// fin de la digression

Le troisième maillot, une taille au-dessus, que j’ai cousu l’été dernier, à été cousu à la surjeteuse et au point zigzag de la machine à coudre. Je voulais voir si je m’en sortais mieux. Le point zigzag est plus facile à régler que la recouvreuse et le rendu plutôt net. Je n’ai toujours pas le coup de main, mais pas honte non plus. (Pas encore de photo portée de ce maillot, je manque de motivation à motiver mes enfants pour des photos…)





Patron : Thalassa de Petits D’om
Taille : 8 ans (en 2019)
Tissu : Lycra Spoonflower selon un motif de Cat Hayward (suivre le lien)

Voici quelques remarques en vrac :
– Au porté, les maillots baillent légèrement à l’encolure. Mais cela peut aussi bien être une question de couture qu’une question de taille, qui se résoudrait avec le temps. En l’occurence pour les deux premiers, c’était moins le cas au bout de quelques mois.
– Par contre, le maillot 2 pièces semble trop petit, c’est parce que c’était le premier, et j’avais eu du mal à tenir la marge de couture… ça a fait l’affaire le premier été…
– Les deux premiers maillots ont été adoptés et beaucoup portés par ma fille. Pour le troisième elle a voulu un une pièce, mais je sens qu’un bikini lui manque, ne serait-ce que pour les jeux de type ´jouer à la plage.’
– Le troisième maillot a été cousu après l’été, of course… Et il a failli attendre l’été prochain au fond du tiroir, car ma demoiselle voulait le garder pour les occasions hors piscine de l’école… Mais finalement son maillot “école ” s’est avéré trop petit, donc elle utilise mon maillot.
– La longueur des bretelles est prévue pour être réglée sur l’enfant, ce que j’ai fait. Donc attention, la longueur du patron est globalement plus grande que nécessaire.
– À noter que Spoonflower, c’est un peu cher.
– Je suis très satisfaite de la qualité du Lycra (impression et matière). Pour le jersey de coton que j’ai acheté sur Spoonflower et que j’évoquais plus haut, il faudrait que j’en teste d’autres, mais les couleurs de mon unique essai étaient plus ternes. Alors que sur le jersey de polyester que j’ai testé depuis, c’est très bien également, (mais j’aime moins le touché).
– Si vous avez d’autres retour à me faire sur Spoonflower je suis preneuse ! Et si vous ne connaissiez pas et que vous êtes plus dans la team motifs que la team uni, allez jetez un œil ! Ou vous y perdre plutôt… Je pourrai un jour vous faire une petite présentation de quelques designers/designs que j’aime bien… un jour…
– Ah oui, j’y pense… j’ai un jour commandé un rouleau de papier cadeau pour voir ce que ça valait. Bon, je ne réitérerai pas l’expérience, le papier est épais et qualitatif, mais en fait épais pour emballer, ce n’est pas super pratique !

Voilà ! A vos maillots, ou presque, puisqu’à défaut d’être à l’heure, je suis finalement un peu en avance sur l’été… 🙂

Share: