Cela ne sera pas flagrant vu de chez vous mais j’ai maintenu mon rythme de m’occuper du blog les mercredis soir. Alors je commence tard, je me disperse un peu, et j’essaie d’arrêter moins tard qu’il y a un an. Donc j’avance doucement. Mais sûrement, comme on dit ! J’avais même presque terminé un autre (petit) article, avant celui-ci ; mais je n’étais pas très satisfaite, et je préfère le compléter encore avec d’autres choses. Ce qui requiert de chercher voire prendre des photos, et donc un peu plus de temps.

Du coup, j’ai eu envie de faire un article d’un autre genre, de ceux qui me chatouillent souvent en décembre, vous partager quelques idées cadeau. Je sais que chacun a son propre point de vue sur les cadeaux en période de Noël, mais pour ma part j’aime bien, dans la mesure du possible, prendre le temps d’associer un présent avec chacun de mes proches. Il y a des ratés, des choses que je pensais bonnes et qui ne vont pas au final (dans le sens de ne pas faire mouche en plaisir ou utilité), et des choses pour lesquelles je ne suis pas sûre du tout mais dont j’aime le principe (et du coup je croise les doigts pour que mon point de vue soit partagé !). Bref, j’y mets souvent un peu de moi, et je me dis qu’au pire, à défaut d’être à tous les coups bien vu, mon cadeau est au moins personnel. (Au moment où j’écris ces lignes j’ai eu l’occasion de me rendre compte que l’inconvénient de ceci est que je me sens un peu remise en cause lorsque mon idée est questionnée 😇… Re-bref, un petit travail sur soi en perspective 😊)…

Cette année, j’avais envie de vous faire une liste uniquement de livres, mais de livres en tout genre. En effet, je suis très attachée aux livres. Je l’ai déjà -un jour- évoqué, ce sont des objets précieux pour moi, j’aime en acheter et n’aime pas m’en séparer. (Mais, et comme quoi tout peut arriver, je m’en suis séparée d’un certain nombre cet été, merci Marie Kondo… Je me suis appuyée sur l’idée de n’avoir que des livres qu’on aime dans sa bibliothèque, et sans l’avoir poussée jusqu’au bout du tout, cela m’a permis de faire un peu de place sur mes étagères et dans ma tête)(Fin de la digression).
Question cadeaux, offrir un livre est donc déjà en soi un peu personnel. C’est aussi offrir quelque chose vers lequel on peut revenir plusieurs fois, ou revenir plus tard si on n’en a pas l’usage/l’intérêt immédiatement. Par ailleurs, les livres permettent une grande variété de budgets, en adulte ou enfant on peut trouver quelque chose qui convient à différentes contraintes.
Ceux dont je vais vous parler, je les possède presque tous (les manquants ont été un jour empruntés à la médiathèque) et sont des livres que j’aime et qui présentent un intérêt, selon mon goût bien sûr 🙂. Il y aura peut-être des doublons avec des livres déjà cités un jour, mais j’ai décidé que ce n’était pas gênant.

Alors c’est parti, pour cette liste qui devait me donner un article rapide, mais qui en fait me donne surtout envie d’écrire… (et que je m’imaginait arriver à boucler il y a deux semaines déjà… au moins… 🙄)

POUR LES ENFANTS


365 bisous

C’est mon fils qui l’a tellement monopolisé de la médiathèque que je le lui ai offert. C’est un livre à chercher, avec un “bisou” à chercher pour chaque jour (bon, on fait mois par mois par chez nous !). On peut chercher avec le descriptif ou avec le numéro, ce qui permet plusieurs approches. Et mes deux plus grands participent volontiers à chaque fois qu’ils ont tout oublié, tous les quelques mois. C’est toujours bon signe sur un livre quand il fédère 3 âges 😉


Hervé Tullet

Dans la catégorie fédérer 3 âges, il y a les livres d’Hervé Tullet. Nous avons lu, “Oh, un livre qui fait des sons” ; “On joue ?” ; “Les couleurs” et peut-être d’autres dont je ne me souviens plus sur le moment. Ces livres sont interactifs dans le sens où les enfants doivent agir sur la demande du livre à chaque page. Alors certes, pour les plus grands, le livre ne sera pas lu plusieurs jours d’affilée, mais en tout cas au moment de la découverte, je peux vous dire que de 5 a 10 ans on fait ce que dit le livre 😁 (je ne vous dit pas celui avec les sons 🙉 !).


Au secours voilà le loup !

Je rebondit cette fois sur la notation d’interaction. Dans le genre, ce livre de l’Ecole des loisirs a eu beaucoup de succès. Il s’agit de faire des choses au loup en manipulant le livre (secouer, retourner…), l’histoire est courte mais entraînante puisqu’on essaie d’échapper au loup. Je me rappelle notamment de ma moyenne qui avait bien aimé le lire et le relire à son petit frère. Et en tant qu’adulte le principe est plaisant également lors de la lecture à un enfant.


A la montagne” de Germano Zullo

C’est un autre livre à chercher. Il y en a 3 dans ce style (j’en ai vu un quatrième en faisant l’article mais il semble épuisé) : le principe est de chercher une série de personnages sur chacune des double-pages. On peut donc soit se concentrer sur une page, soit sur un personnage au fil des pages. On nous l’avait offert, et c’est une idée que j’ai repris à mon compte pour d’éventuels anniversaires car le livre plaît bien à mon fils (tout comme il avait plu aux enfants de la personne qui nous l’avait offert), et qu’il peut y revenir au fil des mois à chaque fois qu’il a un peu oublié. Et bien sûr, les deux plus grands ne rechignent pas à se mettre derrière notre épaule pour chercher aussi.


Princesses de tous les pays” et “Princesses du monde” de Christine Palluy

Ces deux livres sont en fait une première et deuxième édition d’un même livre. Je n’ai vu le premier que d’occasion, et c’est celui que j’avais acheté après l’avoir beaucoup emprunté à la médiathèque. C’est un livre de contes, un beau livre de contes. En-dessous de 4 ans, les histoires sont un peu longues et complexes pour être suivies par l’enfant, mais ensuite elles intéressent tous “mes” âges. Ce sont de chouettes histoires de princesses, qui plaisent aux filles et aux garçons. Le livre est donc beau, intéressant et transversal en âge et en fille/garçon. Celui-ci aussi nous l’avons d’abord emprunté plusieurs fois à la médiathèque, avant de le recevoir, puis de le choisir aussi pour certains cadeaux d’anniversaire. A noter qu’il y en a d’autres du même auteur, sur les princesses d’Afrique ou d’Europe (au minimum).

POUR LES TOUT-PETITS :

Mon mini imagier” (Larousse des petits)

Ceux que nous avons acquis au fils des enfants sont Mon mini imagier des animaux, de la maison et de la ferme ; il me semble que les autres me plaisaient moins, mais je ne les ai pas tous eu en main. J’ai beaucoup aimé ces imagiers, et ils ont été beaucoup utilisés. Il n’y a rien de révolutionnaire, mais le petit format carré, les illustrations (photos uniquement je crois, mais là tout de suite je ne peux pas vérifier), ainsi que la grande quantité d’images (au moins 250) en font un livre agréable à utiliser. J’en ai déjà eu d’autres moins agréables, moins efficaces peut-être. Et je me souviens que mes enfants y revenaient très fréquemment. Quand je cherche un petit livre à offrir pour une naissance, je pense entre autres à ceux-ci.

POUR LES FANS DE LEGOS :

“La fabrique Lego : assemblez vos idées”

Celui-ci nous l’avons offert à notre aîné, fan de Lego donc. Ce n’est PAS un livre d’instructions et d’ailleurs je n’étais pas très sûre qu’il plaise. Mais c’est un livre qui parle, pour plusieurs thèmes , des possibilités de constructions en donnant des pistes et des conseils. En gros, il ouvre le champ des possibles, et cela avait enthousiasmé mon fils. Lui qui aime plus construire que jouer, cela l’avait motivé à créer des véhicules de son invention. Par contre, pour aller plus loin ou sur d’autres thèmes, il aurait besoin d’un meilleur accompagnement de ses parents 🙈… (se rajoute là-dessus une histoire de déconstruction et de tri qui est trop longue pour un enfant tout seul et trop chronophage pour des parents débordés 😕 mais on y viendra…!) Bref, ce livre avait mis des étoiles dans les yeux de mon fils, et dans ceux de certains copains passés à la maison !


Les aventures du jeune Jules Verne” par C. Nemo
(ce jeu sur Jules Verne raconté par Nemo me plaît beaucoup, mais perturbe mon cerveau qui bute sur cette situation impossible ^^!).

Mes enfants lisent beaucoup, mais par contre ils sont très récalcitrants face aux romans. C’est d’ailleurs là que la lecture obligatoire pour des rallyes lecture ou autre à l’école est intéressante, ils lisent les romans et en découvrent certains qui leur donnent envie de lire les tomes suivants. Bref, tout ça pour dire que “Les aventures du Jeune Jules Verne” est un roman (une série de romans), et que c’est moi qui l’ai lu aux enfants 😊. Il est très chouette, les enfants attendaient les chapitres suivants avec impatience. Il y a plusieurs tomes, mais nous avons pour l’instant buté sur le deuxième pour lequel le contexte de base parle de fantômes, ce qui freine grandement ma progéniture. Il faudra je crois que je l’emprunte à nouveau pour le lire en avance et leur révéler les solutions des mystères effrayants 😉. Dans le même genre, il y a une série de livres “Sherlock, Lupin et moi”, par Irène Adler, mais je ne l’ai jamais lue ; j’en parle quand même car j’aime l’idée et que ça a une chance d’être aussi bien que celle sur Jules Verne.

A FAIRE EN FAMILLE :

Labyrinthe City” (et le deuxième, “La Tour labyrinthe” )

Pour celui-ci, le succès s’est mesuré au nombre de personnes agglutinées autour du livre lorsque nous l’avions acheté. Mon mari et les enfants (4, 7 et 9 ans ou 3, 6 et 8 ans à l’époque je ne sais plus) s’étaient attelés à chercher ce qu’il faut trouver sur chaque double page. C’est assez compliqué pour satisfaire un adulte, et assez varié pour laisser une chance à un jeune enfant de trouver. Nous avions attendu un deuxième tome avec impatience, et il a fait l’objet de plusieurs cadeaux. C’est même ma fille qui me proposait de l’offrir à ses copains, car elle avait eu un retour comme quoi cela avait bien plu (parents+enfant).

POUR LES ADULTES

Je vais vous proposer des livres sur plusieurs thèmes, et je rappelle en passant que j’en parle en toute subjectivité, et que si j’aime les livres je ne me considère pas du tout pointue sur le sujet 😉

POUR QUELQU’UN QUI COUD (OU SI VOUS COUSEZ) 🙂
(Je commence par là, car après tout, c’est le sujet majoritaire de ce blog !)

Assembil Books

J’ai acheté ou me suis faite offrir ces dernières années un certain nombre de beaux livres de couture. Je devrai d’ailleurs vous en faire une présentation détaillée à l’occasion, si ça vous intéresse ? A condition que je surmonte la honte de ne pas les exploiter dignement, voire même un minimum pour certains 🙁 J’exagère peut-être un peu car je sais bien qu’on ne peut pas tout faire, mais à vrai dire je me dis qu’ils mériteraient bien ça ! Bref… Revenons à ceux dont je veux parler, deux de mes plus récentes acquisitions, deux livres édités par Assembil books. Leur nom est “How to Start sewing“, et “How patterns work“, et oui, ils sont en anglais. J’espère que cela ne rebute pas trop de monde, mais vraiment, ces livres en valent la peine ! Toute la base y est, et bien plus, que ce soit sur la couture de vêtements pour l’un et le patronage pour l’autre. J’espère arriver à expliquer les choses comme il le faut ! En fait, dans ces livres, tout est expliqué, pas juste ce qu’il faut faire, mais aussi les pourquoi. On peut rechercher des points particuliers sur un sujet, ce que j’ai fait pour l’instant, ou tout lire pour construire (ou renforcer) ses connaissances pas à pas. “How to Start sewing” contient aussi des exercices et des petits patrons de base pour s’entraîner à telle ou telle technique (poche…). Franchement, si l’anglais ne vous fait pas peur, et que mon descriptif vous parle, je vous les recommande ! Ils ne seront pas forcément du goût de tout le monde, je ne sais pas… (il n’y a pas de photos, pas de couleurs), mais les schémas sont clairs et par rapport à la manière dont j’apprends personnellement, ils sont vraiment très bien.


Ornements et détails couture“, par Ellen W. Miller

Je n’avais pas prévu d’en parler, mais je me suis rendue compte en écrivant le paragraphe précédent que certain(e)s disent parfois être freiné(e)s par l’anglais, alors en voici un en français. Ce livre présente un grand nombre de techniques d’embellissement d’un vêtement, avec des explications illustrées par des photos. C’est un grand et beau livre, et c’est une sorte d’encyclopédie de l’embellissement. Me viennent à l’esprit plis, perles, plumes, broderies, etc !

POUR QUI AIME TRAVAILLER LES FILS, OU BRICOLER

Weaving within Reach“, d’Anne Weil

Encore un livre en anglais me direz vous… oui, bon c’est vrai…! Lire un roman en anglais me demanderai beaucoup d’efforts, mais pour des livres de ce genre, je n’hésite pas. Celui-ci à mon avis, sera peut-être destiné à être traduit, car l’autre du même auteur a été traduit en français (“Tricoter sans aiguilles“). Ici il s’agit de tissage. Le livre est beau, les projets sont jolis, modernes et variés. Il y a des projets pour tous niveaux, de différentes durées et des projets nécessitant du matériel de différentes sortes : sans métier à tisser, avec un métier à tisser bricolé soi-même ou avec un métier à tisser sur cadre. Pas encore exploité, lui non plus, mais plusieurs projets me font de l’oeil !

POUR QUELQU’UN QUI AIME LES ROMANS

Cent ans de solitude“, de Gabriel Garcia Marquez, ainsi que “L’ombre du vent” de Carlos Ruiz Zafon.

J’en lis très peu ces dernières années, car je ne sais pas me raisonner quand je lis un bon roman. Je le dévore en oubliant mes obligations et mon sommeil. Ce qui finit par être préjudiciable ! Et puis, parfois je m’imprègne tellement de l’atmosphère du livre que j’ai du mal à me reconnecter à la réalité, et c’est une sensation que je n’aime pas/plus trop. Ceci dit, j’en lis encore de temps à autre, et quand même avec plaisir. Alors je voudrais citer “Cent ans de solitude“, de Gabriel Garcia Marquez, ainsi que “L’ombre du vent” de Carlos Ruiz Zafon.
Le premier, je l’ai acheté un jour en librairie, car je voulais me remettre à lire, et pourquoi pas des romans connus pour améliorer ma culture (Burda, ça va un temps, mais ça ne te fait pas briller en société !). J’ai vraiment été agréablement surprise par l’écriture de ce livre, qui nous fait suivre une épopée familiale sans que l’on s’y ennuie, avec une écriture concise, et… zut de zut, à vrai dire je ne sais pas bien décrire les styles… Je vis le livre, mais peine un peu à y attribuer des qualificatifs ! Mais essayons… Les descriptions sont nombreuses et détaillées, pas ennuyeuses. Il n’est justement pas de ces romans dont je m’imprègne trop, mais il m’a emportée tout du long, en maintenant ma curiosité intacte. J’en ai lu d’autres du même auteur par la suite, et j’ai retrouvé cette écriture talentueuse qui nous emmène dans l’histoire. Je pense maintenant à “12 contes vagabonds” qui est une suite de petites nouvelles (pratique pour éviter de veiller jusqu’à des heures indécentes) et qui m’a permis de me rendre compte qu’en fait, ce que Gabriel Garcia Marquez fait avec son écriture, c’est rendre très visuelle son histoire. Ces nouvelles me sont apparues comme de petits court-métrages, et d’ailleurs elles s’y prêteraient bien, je trouve.
Le deuxième roman dont je voulais vous parler est donc “L’ombre du vent” de Carlos Ruiz Zafon. C’est un roman que j’ai lu cette année et qui m’avait été conseillé par notre guide lors de notre week-end en amoureux à Barcelone (l’histoire se passe en effet à Barcelone). J’ai dévoré ce livre, à grande vitesse… A nouveau, je manque de vocabulaire pour retranscrire les qualités que je lui trouve, mais l’écriture est vraiment bien tout comme l’histoire. Sachant qu’il m’est déjà arrivé d’être tenue en haleine par une histoire sans pour autant trouver une grande qualité à l’écriture. Je suis frustrée de ne pas le décrire mieux, mais je vous le recommande !


Sapiens, une brève histoire de l’humanité“, par Yuval Noah Harari

Je ne sais pas si en arrivant à ce livre, vous vous direz ” Ah, ben oui, Sapiens, tout le monde connaît !” Ou bien si je vous apprends quelque chose… En tout cas, lorsqu’on me l’a offert il y a quelques mois ou un peu plus, je ne le connaissais pas, malgré sa célébrité. Et là encore, quoi qu’il en soit, je vous le recommande :-). Je ne me risquerai à nouveau pas à le décrire, mais le sous-titre vous indique bien le contenu. Ce livre, très long et très épais, m’a emportée tel un roman. Je l’ai lu très rapidement, et l’ai trouvé passionnant. La manière de présenter les choses comme vues de loin, l’écriture, tout est bien fait et intéressant. L’auteur a depuis écrit deux autres livres, sur lesquels je ne peux pas m’exprimer car je ne les ai pas lu.


Culottées” par Pénélope Bagieu, tomes 1 et 2

On m’a offert le premier, je me suis achetée le deuxième, et j’en ai déjà offert moi aussi. 15 portraits de femme sont dressés, en BD. On m’a déjà opposé que les portraits ne vont pas assez au fond des choses, mais pour ma part, j’ai trouvé très intéressante cette collection de portraits, cette approche visuelle de quelques parcours hors-norme et passionnants. Il y a de l’humour, mais aussi de l’émotion ! Par ailleurs, les livres sont beaux, ce qui ne gâche rien.


Tu mourras moins bête“, par Marion Montaigne.

Là encore, de la BD informative et drôle. On m’en avait offert, et je les ai lus avec plaisir. Il y en a 5 tomes à ce jour, pour ma part j’en ai lu deux. On apprend des choses, on rit, c’est aussi un bon cadeau ! Je suis un peu moins prolixe sur ceux-là, peut-être parce que je les ai lu il y a longtemps, mais en parler me donne envie de lire un nouveau tome, ce qui est bon signe 🙂

POUR QUELQU’UN QUI AIME CUISINER
Les livres (hors romans) que j’achète depuis le plus longtemps sont sûrement les livres de cuisine. J’en ai plusieurs de préférés, ainsi que des anciens préférés. Comme pour les livres de couture, il y a sûrement matière à faire un article à thème, mais pour aujourd’hui j’en ai sélectionné un, ainsi qu’une petite collection.


Graines & cie” de Catherine Madani

Je l’aime beaucoup celui-ci, et je l’ai déjà offert. Il est partagé en plusieurs parties, selon des types de graines : riz, céréales, légumes secs, fruits à coque. Chaque partie est partagée en deux, les recettes salées et les recettes sucrées. Il en résulte un livre qui a un fil directeur, mais dans lequel on peut être amené à cuisiner de tout. J’aime bien ce côté varié, le thème des graines, mais aussi les recettes (sinon je me serai retenue d’en parler 🙂 ). Je n’ai été déçue qu’une seule fois sur une recette, les autres nous ont vraiment plu, certaines sont même devenues de nos incontournables. Bref, un chouette livre de cuisine !


Les petites confitures” de Christine Ferber

Il y en a 4 tomes, et l’auteur est une sorte de reine alsacienne de la confiture. Elle tient une maison renommée de confiserie, pâtisserie et autre, et ces 4 livres sont devenus ma bible des confitures. Ils sont petits et jolis, pour moi c’est déjà important. Mais surtout, les recettes sont vraiment bien. Je ne crois pas avoir raté de confiture depuis que je les ai, et je ne crois pas avoir cherché d’autres recettes de confiture depuis que je les ai. Les saveurs sont bien dosées, les fruits sont souvent travaillés en deux fois, car on les laisse d’abord s’imprégner de sucre, la plupart du temps. A la fin de chaque recette un accord est proposé pour utiliser la confiture, et à la fin de chaque livre sont proposées quelques recettes de compotes, soupes de fruits ou sirops. Bref, ils sont super, si vous aimez faire des confitures ceux-là suffisent pour toute une vie 😁.

POUR QUELQU’UN QUI AIME LE JAPON
Alors le Japon, j’aurai l’occasion d’y revenir d’un point de vue couture notamment, mais pour l’instant je vous propose deux livres qui me tiennent à cœur.


Énigmatique Japon : une enquête étonnée et savante” de Alan MacFarlane

L’auteur est un anthropologue anglais et il aborde dans ce livre beaucoup d’aspects de la vie et de la culture japonaise, afin d’en expliquer et d’en éclaircir les particularités et les contradictions. Je l’ai trouvé vraiment instructif et passionnant. Il m’a apporté des éclaircissements sur des aspects que je connaissais ou devinait, et m’a permis de mieux saisir le fonctionnement d’une culture qui parait si différente. Si la culture japonaise vous intéresse mais que vous n’êtes pas très pointu sur le sujet, c’est un bon livre !


Les fleurs par les grands maîtres de l’estampe japonaise“, d’Amélie Balcou

Ce livre, j’y suis très attachée. Cela fait six mois que je l’ai et qu’il reste près de mon lit. Il m’arrive régulièrement de le feuilleter avant de me coucher. Je possède d’autres livres d’art, mais c’est quand même le seul qui me fait ça :-). C’est en fait un coffret, lorsqu’on sort le livre, les pages sont comme un accordéon que l’on peut déplier pour voir les reproductions. La qualité des images et du papier est vraiment très bonne ; je possède un livre sur Hokusai pour lequel j’avais été un peu déçue en termes de qualité. Mais là, honnêtement, on se régale à chaque page. Alors bien sûr, il faut au minimum aimer les fleurs… l’effet livre de chevet n’est pas garanti pour quelqu’un d’autre que moi !

Et… je m’arrête là !! Si vous avez tout lu, bravo ! Je pensais franchement être moins longue, mais cet article m’a donné envie d’être un peu bavarde, et je repensais à tout bout de champ à tel ou tel livre que je voulais rajouter…

Si jamais vous voulez revoir les idées cadeau des autres années c’est par ici (en cherchant dans la catégorie Divers à laquelle vous envoie le lien), ou même pour voir certains coups de cœur que j’avais partagés dans l’ancien blog (mais cela confine à l’archéologie 😁).

Je conclus en vous souhaitant encore une belle semaine et même de belles fêtes, car étant donné le temps que je viens de passer à aboutir cet article, il est presque certain que je n’arriverai pas à en produire un autre en 2019 ! En tout cas, je reviendrai avec de la couture (trace écrite, je ne peux pas me défiler), et, je pense, des maillots de bain pour fille (de saison, sans nul doute).

A très bientôt !

Rachel

Share: