Aujourd’hui, demain, et après-demain, je vous ferai trois petits articles pour parler d’autre chose que de couture. J’aime bien de temps à autre partager des coups de coeur, cela faisait longtemps que je ne l’avait plus fait. Je songeais depuis un moment à présenter quelques livres d’enfants, mais le temps que je le fasse, on arrive à la période où cela ressemble plus à une liste d’idées cadeaux… Et tant qu’à faire, puisqu’un de mes plaisirs est de repérer tout au long de l’année ce qui ferait un joli cadeau pour telle ou telle personne, je vais pousser l’idée – un peu – plus loin, avec quelques livres en plus, et deux articles supplémentaires.

Mon plan B quand il y a un cadeau à faire, qui pourrait ressembler à un plan de secours si ce n’était pas aussi souvent mon plan principal, c’est d’offrir un livre. Les livres sont pour moi comme des objets précieux, et quand j’en offre un, même si c’est parce que je n’ai pas trouvé d’autre idée, je le choisis avec soin et plaisir, en espérant viser juste.
Cela vaut même pour la littérature jeunesse, et à vrai dire ces dernières années, souvent pour la littérature jeunesse, statut de maman oblige 😉

La première série de livres que je vais vous montrer est une série pour les tout-petits. Ou pour leurs parents, qui aiment avoir et lire un joli livre poétique. Parce que justement, c’est cet aspect – poétique- qui m’attire, et qui couplé à de jolies illustrations est très plaisant.

  • J’ai découvert les éditions MeMo pendant ma troisième grossesse, avec ce livre-ci, d’Emilie Vast. J’ai tout de suite eu un coup de coeur pour ses illustrations ; même si à l’époque mon taux d’hormones m’a fait fondre en larmes à la lecture de la litanie des “En t’attendant”, j’ai depuis retrouvé un état normal et j’aime toujours autant son travail.

  • J’ai aussi ceux-ci du même auteur (et ponctuellement d’autres que nous empruntons à la médiathèque) :

         Les deux ci-dessus sont une sorte de litanie du type “la maman de la maman de ma maman” ; les deux livres ont eu leur petit succès avec mes deux plus grands, qui se sont intéressés à cet effet de filiation, et qui se sont cassés la tête pour ne pas perdre le fil.

  • Chez le même éditeur, j’aime aussi beaucoup le travail d’Anne Crausaz, dont les illustrations sont tout en rondeur.
    Nous avons ceux-ci à la maison, qui ont eu leur petite période de succès pendant quelques temps, de manière transversale pour mes 2, 5 et 7 ans. Les textes sont très simples, mais bien visés. Là aussi, j’aime en emprunter d’autres de cet auteur de temps à autre.

  • Chez un autre éditeur maintenant, une petite collection que j’ai un réel plaisir à raconter aux enfants, de Anne Gutman aux éditions Hachette enfants :

    Le principe est, pour les bisous par exemple, qu’on passe en revue ce que le papa de chaque animal fait comme bisou, pour finir sur un papa humain. C’est interactif et tendre avec une dimension poétique, de l’ordre de la comptine quand on le lit.
    Cela fonctionne bien dès 1 an bien sûr, mais quand on est une grande soeur de 5 ans, on participe à l’histoire de son petit frère avec beaucoup de plaisir. Il en existe un autre sur les câlins (et apparemment sur les promenades, je viens de le découvrir…), que je n’ai pas mais que j’envisage d’acheter, même si mes enfants grandissent…
  • Et enfin puisqu’on parle de bisou et de poésie, j’ai été touchée dans mon petit coeur de maman par celui-ci, qu’on nous avait offert un jour : “L’heure du bisou” de Antoine Guilloppé.


    Il a aussi plu aux enfants, même si la résonance semble un peu plus forte chez moi ! Car même sans hormones de grossesse, je reste sensible à la notion de tout premier bisou 🙂 Cette page est vers la fin, mais le reste du livre est joli aussi, et sonne comme un poème.

Dans un deuxième temps, voici quelques livres dans un esprit moins fleur bleue (cela dit, en vrai, je le suis un peu, fleur bleue…).

  • D’abord deux livres que j’ai aimé offrir plusieurs fois ces deux dernières années, car ils sont beaux et intéressants. En documentaires jeunesse, on trouve  vraiment beaucoup de jolies choses, et j’ai toujours plaisir à lire un beau livre aux enfants, d’autant plus s’il est instructif, et encore plus si moi aussi j’apprends quelque chose. C’est le cas de ces deux volumes, qui savent dire l’essentiel sur leur sujet, et dans lesquels j’ai apprécié découvrir certains détails. Ils ne sont pas non plus indigestes, ce qui permet dès 5 ans (4 ans peut-être ?) de s’y intéresser. Il s’agit de “Dis, où tu habites ?” et “Dis, comment ça pousse ?” de Françoise de Guibert et Clémence Pollet aux éditions De La Martinière Jeunesse.


    Nous ne les avons pas à la maison par contre, je les ai découverts à la médiathèque, offerts plusieurs fois, mais pas encore achetés.
  • Encore une découverte de la médiathèque, que je ne possède pas… Les emprunts sont vraiment l’occasion d’une part de lire beaucoup sans forcément investir à chaque fois, et d’autre part de découvrir des tas de jolis livres…


    Animalium (de Katie Scott, aux éditions Casterman) est le premier que nous avions emprunté : il est beau et intéressant, et digérable par un ou deux enfants chez moi. Les informations sur chaque page sont précises, mais ne noient pas sous un flot d’informations. Pour ma fille, qui a 6 ans, cela passe certains jours, certaines pages ; parfois ce n’est pas ce dont elle a envie. Pour mon fils aîné, 8 ans, c’est plutôt intéressant, à conditions que je lise moi-même.
    Et puis, quelques mois plus tard, j’ai découvert chez Papelhilo qu’il existait un volume sur les plantes… Et que c’était un bon support de dessin… En gros, la combinaison parfaite pour moi ! Je vous renvoie donc à son article, régalez-vous.
    La médiathèque a récemment acquis ce livre, Botanicum, que j’ai aussi emprunté, prolongé, mais qu’il me faudra bien rendre un jour ! Ce sera sûrement un achat livre des prochains temps, d’autant que j’ai commencé à dessiner à partir des ses illustrations, et que j’aimerai continuer. Bref, ils sont beaux et intéressants, et s’ils ne conviennent pas aux enfants de votre entourage, il seront peut-être très bien pour vous !

Je termine enfin sur un livre que nous possédons cette fois, qui est un peu différent de ce dont je viens de parler mais suffisamment bien fait et tout public pour avoir sa place dans une liste d’idées cadeaux : Le livre s’appelle “Labyrinthe City”, l’auteur est Hiro Kamigaki.

Nous l’avons offert au moins à 3 occasions, et conseillé à d’autres. Il s’agit d’identifier des éléments dans des doubles pages très chargées, ainsi qu’à se déplacer dans le labyrinthe de chaque page. C’est assez complexe pour qu’un adulte y prenne plaisir, assez abordable pour qu’une enfant de 4/5 ans repère des choses, et le livre est presqu’assez large pour faire une place au petit dernier en lui montrant ce qu’il y a à trouver. Bref, une bonne activité à faire en famille !

C’est tout pour aujourd’hui…  J’espère que vous aurez trouvé de l’intérêt à cette liste, et peut-être une ou deux idées à glaner ! Etes-vous aussi attirés que moi par les livres du rayon  jeunesse ?

A demain…

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Share: