Je l’ai déjà dit et sûrement redit, la robe Sway de Papercut Patterns est un patron que j’aime bien et pour lequel j’ai plein d’idées de déclinaisons. Je vous laisse jeter un oeil à ma première version test (mais portable) ici, et à la seconde pour l’été, .

La version que je vous présente aujourd’hui est celle que j’ai commencée en deuxième, en janvier ou février 2016… A vrai dire, quand j’ai cousu ma première version, c’était aussi dans l’idée de voir si je pouvais acheter ce ce tissu à sequins qui m’avait fait de l’oeil ; l’objectif avait donc été de finir le test avant le début des soldes d’hiver (de l’an dernier, donc). Le test ayant été validé, j’ai acheté mon coupon, assez vite coupé mes pièces, et puis… Et puis je voulais faire les choses bien, alors j’ai commencé à découdre les sequins des marges de couture, un par un… J’aurai certainement pu concentrer le travail sur quelques soirées, mais je crois que je me suis lassée ! Les séances se sont progressivement espacées, et alors qu’il me restait un demi côté à finir, je l’ai un peu laissée de côté.
Mes sequins et leur doublure sont donc restés plusieurs mois au chaud dans un sac, jusqu’à ce que je finisse mon manteau d’hiver et que le brillant redevienne la priorité 😉 Disons qu’une robe à sequins, soit je la terminais pour les fêtes, soit elle attendait l’hiver prochain ! Il ne restait finalement plus beaucoup de travail pour “dénuder” mes marges de couture, et pour la suite, elle est relativement rapide à coudre.

image 362

image 363

image 364

image 365

image 366

image 367

image 368

image 369

Patron : robe Sway de Papercut Patterns
Taille : XS-S-S
Matériel : tissus à sequins, Bleu des Vosges ; doublure noire

– Les sequins sont de couleur bronze ; c’est sûrement illogique pour un tel tissu, mais moi je trouve cela plus discret que des sequins dorés 🙂

– J’ai légèrement rallongé la robe, cela fait longtemps, mais ce devait être 1 ou 2 cm. Plutôt 1 cm peut-être, car je cherchais à ne pas être trop court, mais court quand même.

– Je n’y avais pas pensé avant, mais en fait, pour un petit garçon sans pantalon, les sequins, ça pique ! Il a vite compris, et m’a beaucoup moins harcelée pour que je le porte la deuxième fois que j’ai mis la robe !

– J’aurai pu mieux travailler quand j’ai décousu mes sequins : certains sequins sont passés sous le pied de biche, et si pour les coudre cela va, un demi-sequin qui dépasse de la robe, en fait, ça gratte… Donc certaines zones de la robe étaient irritantes, il faudra que je coupe ou découse encore quelques indésirables.

– Ce point là va d’ailleurs un peu simplifier la dernière étape chronophage de cette robe, qui est de recoudre les sequins sur les zones trop dénudées. Je pense que je vais laisser le bord de l’encolure et des emmanchures libre de sequins, pour des raisons de confort. Par contre sur les cotés, je remplirai certainement un peu les creux, enfin… d’ici Noël prochain !

– En parlant des côtés, j’ai mis les poches prévues par le patron.

– La robe est donc doublée entièrement, mais pour la couture c’est la même chose qu’une parementure.

– L’ourlet de la doublure est juste surjeté, et celui du tissu extérieur est cousu à la main. J’ai fait ce dernier pendant un trajet en voiture le matin du réveillon de Noël, alors la couture est invisible, mais un peu grossière. Je voulais le photographier, mais j’ai oublié 🙂 Je rajouterai une image si l’occasion se présente.

Bref, je ne suis pas encore lassée de ce patron : la forme et le principe sont certes simples, mais c’est pour moi un peu carte blanche pour le tissu. Et puis la silhouette qu’elle fait me convient bien, dans la mesure où c’est court, je trouve le principe de la robe-tente joli et dansant. Il y en a donc toujours encore une ou deux au programme, toujours courtes et non ceinturées (une noire plus travaillée que ma première version test, et une dans un tissu spécial).
Par contre, cette-fois encore, je m’interroge sur l’encolure ronde ; pour le coup, je ne vous l’ai même pas photographiée mise à l’avant car je ne porterai pas la robe ainsi (le devant et le dos sont complètement interchangeables, il n’y a pas de pince). Mais en fait même au dos cela me convient moyennement. J’ai prévu de tester si la robe tient sur les épaules quand on fait un décoletté en V devant et au dos ; je l’avais déjà dit pour la version numéro 2, mais je ne l’ai toujours pas fait. Je regrette d’ailleurs, parce que si j’avais validé cette option, j’aurai aimé le faire sur ma robe à sequins.

C’était donc ma tenue de fête, pour la moitié des festivités de Noël/Nouvel An (sachant qu’on en a fait un certain nombre, de festivités !). Je vous souhaite un bon week-end, pour ma part je devrai me reposer un peu, disons que ce début janvier était éprouvant ! Mais me connaissant, le week-end sera rempli !

Share: