Article initialement publié ici.

Je vous parlais il y a quelques temps de ce que je pensais des magazines Burda. En fait, c’est même le seul magazine que j’achète à chaque fois, sans regarder ce qu’il contient. Pour les autres, il me faut un minimum de patrons intéressants, mais pour Burda Style, il y a un effet de collection, ajouté à un réel intérêt pour leurs modèles.

J’avais déjà évoqué leurs errements stylistiques, et la variabilité de la qualité au fil des mois. Mais j’avais aussi parlé des progrès que je remarque depuis quelques temps ; cela varie encore, mais tout de même, le numéro de juillet confirme une certaine amélioration ! D’autant plus qu’en général en juillet, je suis souvent déçue.

A mes yeux, pas de faute de goût dans la mise en scène des photos ce mois-ci : je rappelle que Burda a déjà produit cela :Novembre 2013

ou cela :Février 2012

A mes yeux aussi, pas de faute de goût majeure dans le choix de tissus (attention, j’aime les imprimés !), et les plus improbables sont je trouve assez correctement utilisés (allez, disons qu’une double page est difficile à regarder !). Je rappelle aussi qu’on a déjà vu cela :

Février 2016

En plus de tout cela, plusieurs modèles valent la peine d’être cousus (à mon goût, toujours encore !), et sont vraiment intéressants. Et enfin, même les modèles qui ne sont pas trop à mon goût me paraissent corrects.
Encore une fois, je rappelle que parfois, Burda Style propose des modèles aussi peu flatteurs que ce pantalon :

Février 2014 (février serait-il un mois faste ????)

 

Alors ce week-end, ravie de mon achat tout frais, je me suis dit que c’était l’occasion de faire un article que j’aime lire chez d’autres, la présentation d’un magazine. Je ne le ferai pas systématiquement, et sûrement pas aussi bien que certaines, mais peut-être serez-vous tout de même intéressées par un petit aperçu (avant d’acheter, ou non !).

Voici donc ma petite sélection, les modèles qui me parlent le plus de prime abord et que je me verrai bien coudre. Je ne montrerai pas tout, alors pour vous faire une idée générale, voici déjà les dessins techniques :

Le magazine commence plutôt bien avec une série en blanc (thème “Match point”) le premier modèle étant une robe avec un jeu de bretelles qui me plaît bien :

Robe 117

 

Deux modèles plus loin, cela vaut de nouveau la peine de s’arrêter pour le chemisier à plastron tressé. Je ne porte a priori pas d’encolure ronde si près du cou, ni de blouse si peu cintrée, mais ce patron est intéressant. Quant à la jupe de la photo, bof, cela dit ce n’est peut-être qu’une question de longueur.

 

Chemiser à plastron 114

 

La robe suivante me plaît aussi beaucoup, tout comme le top associé. A réfléchir au niveau de la longueur, mais le buste est bien mis en valeur.

 

Robe dos-nu 119 et top dos-nu 118

 

La robe a rayures est relativement classique mais très plaisante. Même si l’ajustement au mannequin sur certaines photos me pose question, et si pour moi je réfléchirai à reprendre la forme du décolleté, c’est une robe que je coudrai volontiers.

Robe 111B

Dans la série suivante, se trouve une salopette qui m’intéresse bien, notamment grâce à la forme de la bavette et au nouage des bretelles.

 

Salopette 109

La robe suivante est une robe longue, ce qui est déjà un bon point pour elle. Elle est en jersey, portefeuille, ceinturée à la taille. J’aime beaucoup la forme de corsage, plutôt flatteur. En définitive le patron est assez simple, mais joli je trouve, et je suis parfois difficile sur l’esthétique des corsages (enfin j’ai mes idées à moi !).

Robe portefeuille 102

Le short de la page d’à côté m’a fait m’arrêter : ce n’est pas sûr que je le couse, car il n’a pas la forme des shorts qui me plaisent en général, mais qui sait, je le trouve quand même équilibré et joli.

Short 107A

Et enfin, pour finir dans cette série “Mille fleurs & Cie”, la robe à plumetis est aussi très intéressante. Je ne suis pas sûre que je porterai la robe telle qu’elle est présentée : si je devais la coudre, je me poserai peut-être la question de l’évasement, ou de la profondeur de l’encolure, pour m’y retrouver complètement. Mais il n’empêche que cette encolure mérite le détour.

Robe 113

Le troisième thème du magazine “Cia bella!” m’inspire moins : c’est ici que les tissus sont plus aventureux, même si je pense que chacun pris séparément peut passer. Les modèles y sont en majorité ceux déjà présentés dans les deux premiers thèmes, avec des variations.
Par contre, les modèles en grande taille sont cette fois encore très sympas. Ils me plaisent assez régulièrement, et en cherchant de jolies robes chemises récemment, ce n’est que dans les grandes tailles que j’ai trouvé mon bonheur (mais grader vers le bas d’au moins deux tailles, ça me paraît risqué…).

Donc voici ce qui me plaît dans les modèles en taille 44-52 :

La robe tulipe avec ou sans manches est jolie avec les plis de la jupe, la fente de l’encolure et la taille resserrée.


Robes 130 et 131 

 

Le top double en crêpe de soie me plait aussi, à condition d’être cousu dans ce type de matière.

 

Top double 129A

 

J’aime bien le dessin technique du gilet long, mais il est vraiment long ! 

Long gilet 122B

Et enfin, la robe portefeuille avec ou sans col, avec ou sans ceinture est de structure simple, mais jolie et flatteuse.

Robes 127 et 126

 

Dans la série enfant un seul modèle me parle cette fois, le combishort : mais j’en ferai plutôt un truc un peu girly, avec un jersey pailleté ou à fleurs 🙂

 

Combishort 134

En écrivant je me rends compte que vous donner quelques avis négatifs équilibrerait un peu cette présentation, alors, en toute subjectivité, disons que :

  • je n’aurai jamais choisi ce tissu (surtout les coloris)(ou bien si ???? en fait en mini-jupe avec un haut blanc, ça passe, non ?!)

 

  • je ne coudrai jamais ce modèle

 

  • je ne coudrai pas non plus ce modèle de débardeur, mais surtout je n’achèterai pas le pantalon porté avec :

 

  • je ne me ferai jamais la version robe du chemiser à plastron de cette façon :

 

  • je ne porterai a priori pas cette tenue, ni ce bermuda, je n’achèterai pas ce tissu, mais tout de même, l’ensemble passe encore, non ?? Pour la dame en tout cas !

 

J’en ai fini de cette petite presentation, j’espère qu’elle vous aura intéressés !

A très bientôt, pour les articles du week-end 🙂

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Share: